L’agressivité chez le chien expliquée

chien aboie

L’agressivité chez le chien expliquée

aggressive german shepherd

L’éthologiste Konrad LORENZ définit l’agressivité comme l’instinct de combat de l’animal et de l’homme, dirigé contre son propre congénère “. L’agressivité permet la mise en place de la hiérarchie sociale et contribue à la sauvegarde de l’espèce.

Pour lui, il existe un instinct combatif qui a besoin de se manifester chez presque tous les animaux supérieurs dont l’homme. L’agressivité apparaît comme une fatalité biologique liée à l’existence du territoire et à l’établissement nécessaire des hiérarchies.

chien agressif2

L’agressivité est partie intégrante des fonctions comportementales, c’est l’une des composantes réactionnelles de toutes les espèces animales et une composante naturelle de notre palette de sentiments. Sans agressivité, nous serions constamment en fuite devant les menaces que les autres ou l’environnement font peser sur nous. Elle ne pose problème que dans la mesure où elle s’exprime de manière exagérée.

kampfhunde1[1]

Elle est une prérogative du sujet dominant et un élément de stabilité majeure dans la mesure où elle permet de maintenir la cohésion dans le groupe. Elle est donc parfaitement normale et structure les interactions d’un animal avec ses congénères et avec les autres espèces animales.

Chez l’homme et l’animal, l’agressivité permet la mise en place de la hiérarchie sociale et évite que les membres du groupe s’affrontent dans des combats violents. Elle permet également que chaque individu s’adapte à son environnement.

Il n’y a pas de domination sans agressivité, mais elle peut s’exprimer d’une manière tellement fugitive que l’observateur le plus habile arrive à peine à la distinguer ; par exemple :

– Chez les primates : par un simple regard un peu plus appuyé que d’habitude ;

– Chez l’homme : par le fait de couper la parole, par certaines mimiques faciales ou le fait de passer devant quelqu’un dans une file d’attente ;

– Chez l’animal : par des attitudes fugitives, la soumission, la fuite…

Tous ces comportements sont vecteurs d’agressivité.

Excessive, elle révèle chez l’homme une psychopathologie ; chez l’animal, elle révèle des frustrations.

Chiens-168

Les comportements agressifs prennent des formes très nombreuses pouvant aller des comportements agressifs passifs (marquages, vocalisations…) jusqu’à des agressions pathologiques, en passant par des comportements agressifs actifs normaux (agression territoriale, hiérarchique ou maternelle).

Bien que normale, l’agressivité peut parfois perturber la relation homme/animal.

imagesCAUC3LJ7

Face à l’agressivité, le comportementaliste doit sensibiliser la famille sur les risques encourus et sur les comportements à tenir face à l’animal :

– Relations tactiles et visuelles maîtrisées

– Relation à la nourriture

– Relation au territoire

Il sera vigilant sur les risques d’agressions redirigées sur les enfants, les autres animaux et tout sujet en situation de faiblesse.

imagesCAIPJIFR

Les principales causes d’agressivité sur l’enfant sont le fait de relations hiérarchiques instables et se produisent lors de certaines phases du développement de l’enfant :

– La naissance

– Le stade sadique anal car l’enfant commence à agir en conscience sur son environnement

– Le stade oedipien vers 5 à 6 ans

– La préadolescence et l’adolescence

– Le passage au stade adulte.

Les problèmes liés à l’agressivité font partie des motifs de consultation les plus fréquents. Les êtres humains décodent et interprètent souvent mal les signaux émis par leur chien.

Dans le cas d’inversion hiérarchique entre le chien et les humains, l’agressivité du chien devient alors un comportement normal en application des codes canins.

Le rôle du comportementaliste sera d’observer, comprendre, corriger la relation entre la famille et son chien afin d’éviter que les manifestations d’agressivité, normales à la base, ne perturbent les rapports sociaux aboutissant à un abandon ou à une euthanasie.

Et vous, avez-vous rencontré des problèmes d’agressivité avec votre chien?

Comment avez-vous solutionné votre problème?

Laissez-moi votre réponse dans les commentaires

Articles Similaires :

2 réflexions sur “L’agressivité chez le chien expliquée”

  1. Bonjour Madame, nous rencontrons depuis 2/3 mois des problèmes de grognements avec notre chiot de 6 mois (Epagneul Breton). Elle grogne quand on s’approche d’elle pour la caresser, elle grogne quand elle a un os dans la gueule et que l’on s’approche, elle grogne si on s’approche de sa gamelle et que l’on veut la caresse. Nous essayons de l’ignorez depuis quelques jours, de lui dire NON fermement quand elle grogne, et selon un avis d’un comportementaliste de lui retirer sa gamelle si elle grogne puis lui redonner. Pour le moment, aucun changement, peut être juste qu’elle nous suit moins dans la maison, mais niveau grognements, ça semble empirer. Nous sommes complètement perdus sur les actions à faire et ne pas faire et cela nous rend malheureux dans la relation avec notre chien. Avez vous déjà traité des cas comme celui là? En vous remerciant d’avance pour votre aide.

    1. Bonjour
      Oui bien sur ce type de problème est assez courant et provient le plus souvent de messages que l’animal interprète différemment de nous.
      La principale difficulté est de faire les choses avec beaucoup de cohérence en terme de langage chien pour que le chien trouve une place qui lui convient et s’apaise et cela se joue parfois dans des domaines qui ne nous semblent pas très important mais qui perturbent sa compréhension et le rendent soit agressif, soit anxieux.
      Il faut donc passer par une consultation et peut-être un accompagnement en fonction de la nature du problème et de votre capacité à y remédier seule ou en étant guidée.
      Je vous propose donc si cela vous convient de prendre un rendez-vous pour un entretien comportemental afin que nous voyons dans le détail quels sont les éléments qui peuvent le perturber. Il arrive à l’adolescence et donc beaucoup de choses changent dans sa compréhension de son univers. Il ne faut donc pas tarder pour revoir tout cela et mettre en place des solutions qui vont lui permettre de s’apaiser, au risque de voir les problèmes s’aggraver.
      Je vous mets le lien des 2 possibilités que je vous propose :

      – soit une consultation : https://www.animalcom.academy/consultation-a-distance/

      – soit un accompagnement jusqu’à résolution du problème : https://www.animalcom.academy/coaching-resolution-probleme/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email