Notre équipe de support client est là pour répondre à vos questions relatives à nos prestations !

Bonjour, comment puis-je vous aider ?

https://sylviechaiffre-animalcom.com/quel-chien-vous-correspond/
Quel chien vous correspond ?
27 octobre 2017
Croquettes chiots : attention, danger !
28 mars 2019
Montrer Tout
chien est peureux

Pourquoi votre chien est peureux ?

Dans la grosse majorité des cas, le  chien est peureux lorsqu’il est confronté à des bruits, des situations, des rencontres… auxquels il n’a pas été préparé dans son enfance.

Par exemple, un chien est peureux lorsqu’il a vécu ses premiers mois à la campagne, sans sortir de son environnement. Il risque de développer une peur des bruits ou des mouvements (voitures, monde…) que n’aura pas un chien habitué très jeune à un environnement citadin.

Il y a plusieurs causes qui peuvent expliquer un tempérament craintif. Les plus fréquentes sont :

  • Génétique ou mimétisme

Un chiot né d’une mère craintive a une probabilité plus grande d’avoir un tempérament craintif. Quelle est la part de génétique ou celle de mimétisme dans son apprentissage en observant sa mère par exemple, il est difficile de le dire mais c’est un fait avéré.  J’ai le cas chez moi avec Namasté. Sa mère est particulièrement craintive et je l’ai choisie malgré tout en pensant que mes compétences permettraient de compenser ce handicap en la sortant beaucoup et en la confrontant à des environnements avec beaucoup de stimulations. Le résultat est effectivement une amélioration significative de ses comportements craintifs mais elle garde un tempérament de base peureux. Dès lors qu’elle est confrontée à une situation inconnue ou stressante, c’est panique à bord ! Personnellement, cela ne me dérange pas vraiment car je sais gérer mais je suis un peu triste pour elle qu’elle ne soit pas sereine autant qu’elle pourrait l’être…

chien est peureux
Namasté

  • Une mauvaise socialisation

Le chien est peureux lorsque chiot, il n’a pas été stimulé et sorti suffisamment pendant sa période de socialisation, c’est-à-dire entre la 4ème et la 12ème semaine. C’est la période pendant laquelle le chiot va mettre en mémoire des références d’environnement. Pour cela il doit vivre dans un environnement de plus en plus riche, qui va stimuler la vue, l’audition, l’activité motrice…

Il doit sortir dans tous les milieux qu’il rencontrera à l’âge adulte.

Cette étape de sa vie est particulièrement importante. En effet, la plupart des acquis comportementaux canins se mettent en place au cours de cette période.

De plus, ses compétences sociales se développent énormément : il apprend à vivre avec les autres (il se socialise à l’espèce canine et aux autres espèces), acquiert les systèmes de communication utiles à une bonne insertion sociale et découvre les lois indispensables à la vie en meute.

 

  • Traumatismes

Une mauvaise expérience peut laisser des dommages psychologiques très importants.  C’est le cas par exemple de chiots adoptés durant la 9ème semaine.

La 9ème semaine est une période critique durant laquelle le chiot semble régresser dans ses apprentissages et est sensible au moindre changement dans son environnement. On constate une atténuation des comportements exploratoires, un rien le perturbe ou l’effraie. C’est une période qui nécessite beaucoup de calme et une grande stabilité émotionnelle. La peur prend alors souvent le pas sur la motivation à établir des contacts.

Il faut, autant que possible, éviter d’accueillir un chiot durant cette période.

Soit le chiot est dans un environnement satisfaisant pour son développement et il est bien de l’adopter à sa 10ème semaine. Soit le chiot vit dans un environnement pauvre en stimulations ou se trouve en isolement social et il est bon de le prendre le plus tôt possible, donc dès ses 8 semaines qui est la date légale pour prendre un chiot. A ce moment-là, il faudra le laisser prendre tranquillement contact avec son nouvel environnement, sans rien brusquer et lui laisser passer le cap de la 9ème semaine au calme. On pourra ensuite le sortir rapidement et lui faire découvrir le plus possible de situations lui permettant d’enrichir ses références.

Lorsqu’on nous consulte au motif que le chien est peureux, on trouve souvent la source de traumatismes psychiques telles les phobies ou l’anxiété qui ont été ancrés durant cette période. C’est le cas en particulier de chiens qui ont été amenés dans un salon du chiot durant cette période. Le mouvement, le bruit, les aboiements, de mauvaises conditions de transport… laissent souvent des traces qui peuvent avoir des répercussions sur le comportement du chien et sont difficiles à effacer.

 

  • La peur communicative !

Si vous redoutez certaines situations, si vous avez peur, le chien éponge vos propres émotions. Il ressent toutes nos émotions car il est notre miroir. Il est en permanence en observation et il ressent fortement le stress de sa famille humaine. Il faut donc travailler sur nos propres peurs pour éviter qu’il les exprime à son tour.

Nous avons très souvent l’exemple de personnes qui ont peur des rencontres entre leur chien et d’autres congénères. La personne voit un chien au loin et a peur qu’il fasse du mal à son chien. Elle modifie son comportement, soit rattache son chien, ou pire le prend dans ses bras et le rassure. De ce fait, elle transmet sa peur à son chien qui va se mettre à redouter lui aussi les rencontres canines, alors qu’en tant qu’animal de meute, s’il a été correctement socialisé, les rencontres sont normalement des moments de plaisir partagé.

Dans ce cas, bien évidemment, le travail sera à faire sur l’être humain et le seul fait que l’humain se détende lors des rencontres va apaiser son chien qui adoptera un comportement amical.

 

Votre chien est peureux : quelles conséquences ?

La peur provoque souvent des comportements indésirables. Le stress fait diminuer le seuil de tolérance ainsi que les capacités d’apprentissage. Il est donc souvent impossible  de lui faire intégrer de nouveaux apprentissages quand le chien est peureux.

La peur est une émotion intense qui pousse le plus souvent le chien à s’enfuir pour éviter une situation ou à se défendre s’il ne peut pas fuir, pour se soustraire à ce qu’il identifie comme un danger.          

 

chien est peureux et agressif
Un jeune chien peureux agressif
chien est peureux



Il faudra toujours être vigilant lorsqu’un chien est peureux car les agressions par peur, qui ont lieu en général lorsque le chien ne peut se soustraire à l’objet de sa peur, sont souvent les plus dangereuses parce que non contrôlées.

 

 

Comment identifier les signaux qui indiquent que votre chien a peur ?

chien est peureux agressif
chien est peureux
Chien peureux

               

  • Il halète
  • Il a les poils hérissés sur le dos
  • Il a les pupilles dilatées
  • Il a les oreilles plaquées vers l’arrière
  • Il peut s’uriner dessus
  • Il tremble
  • Il a la queue collée entre les pattes
  • Il remue la queue vers la gauche
  • Il peut bailler
  • Il peut grogner, montrer les dents
  • Il peut mordre dans le vide…
chien est peureux agressif

 

Quelles solutions ?

Ces situations d’agressivité étant liées à une émotion, il ne faudra surtout pas punir l’animal au risque de renforcer le problème. La solution consistera à travailler sur la cause, c’est-à-dire, l’amener à diminuer son seuil émotionnel et banaliser petit à petit les situations génératrices de sa peur.

Pour l’aider à surmonter sa peur, on pourra travailler sur son seuil de sensibilité de manière à le faire reculer régulièrement. On pourra également l’aider avec des fleurs de Bach qui permettront de diminuer son terrain émotionnel.

 

Si la peur a été provoquée par mimétisme avec sa mère ou avec un membre de sa famille humaine, il conviendra bien sur de travailler en parallèle sur leur terrain émotionnel car les êtres en relation fonctionnent dans un système où les émotions des uns interagissent sur les émotions des autres. On prendra donc soin de mettre tout le monde sur les mêmes émotions par l’utilisation de l’homéopathie ou des fleurs de Bach. 

fleurs de bach

Ainsi, chaque situation est complexe et différente et chaque individu est unique. Donc, si vous êtes confronté à ce type de problème, soyez rassuré, le chien a un comportement adaptatif. Dans la très grosse majorité des cas, on obtient des résultats étonnants et des améliorations très importantes lorsqu’on fait un vrai travail sous le contrôle d’un bon professionnel.

Cependant, ce type de problème ne s’arrange pratiquement jamais si on ne fait rien, il a plutôt tendance à empirer. Le plus souvent, un accompagnement est nécessaire pour ne pas commettre d’erreur.

20 Comments

  1. Vaysse dit :

    Bonjour.
    Tout d abord je tenais à vous dire que j ai pris plaisir à lire plusieurs de vos sujets.
    Je suis une adepte du bien être et du confort de l animal. À la maison et pour leur plus grand plaisir c est ration ménagère pour tout le monde!!
    Voilà ma question, il y a un mois nous avons adopté (pour la première fois, les autres viennent d éleveurs) une petite chihuahua de 4 ans, confiée à une association, mais ne sachant pas grand chose de son passé. Quand nous sommes allés la chercher elle était terrorisée cela faisait de la peine. Aujourd’hui, à la maison elle est épanouit, ne se cache plus…. mais dehors en ville ou même chez un proche ou toute nouvelle situation c est panique à bord.  » elle subit les sorties » c est triste.
    J ai recontacte l association afin d avoir des conseils, des noms d éducateurs canons…. la responsable ma dit texto: c est foutu, elle est trop vieille, croyais en mon expérience, je suis éducateur canin!
    Je suis dubitative, que pensez vous de la situation? Peut on l aider?
    Cette dame la eu 4 mois chez elle, elle vivait sous un buffet et n en sortait que la nuit! Car apeuré, de ce côté chez nous cela n a duré que 2-3 jours!
    Merci pour votre avis

    • On ne peut jamais savoir à priori mais mon expérience à moi montre que ça n’existe quasiment jamais « c’est foutu, elle est trop vieille »! J’aurais tendance à devenir méchante et à dire « elle ferait mieux de changer de métier elle est trop conne! ». Ce n’est jamais « foutu » tant qu’on prend le temps d’aider à modifier un comportement.Le chien a une capacité d’adaptation qui m’épate un peu plus chaque jour et chaque jour de ma vie j’en apprends un peu plus auprès d’eux. Rien n’est jamais définitif, quel que soit l’âge et quel que soit le problème. Après, est-ce que nous avons la patience pour les aider ? est-ce que nous avons les bonnes clés ? Il faut travailler sur le seuil de sensibilité afin de lui permettre d’évoluer. En tout cas, ce n’est certainement pas un éducateur canin qu’il faut voir mais prendre plutôt un programme d’accompagnement où on va vous coacher et adapter le programme semaine après semaine en fonction de son évolution car chaque animal est différent et il faut le faire évoluer pour qu’il soit à l’aise mais il faut le respecter dans ses craintes et donc y aller tout doucement. Je pense qu’il faudrait également la mettre sous fleurs de Bach afin de premettre d’équilibrer son terrain émotionnel. Il y a bien entendu des choses à faire mais bien sûr, vous n’en ferez sans doute pas un animal serein dans toutes les circonstances, mais je pense que ce n’est pas ce que vous voulez… en tout cas, à mon avis, il y a largeme nt moyen d’améliorer son confort du quotidien et le votre avec un vrai travail de fond

  2. ROGEL Corinne dit :

    Bonjour, j’ai bien aimé votre article sur la peur du chien ainsi que sur la règlementation laisse/pas laisse très clairement expliquée.
    Pour ma part, j’ai une petite chienne bichon maltais depuis 2 ans et celle-ci s’est montrée, dès le début, apeurée en présence d’autres chiens et cela semble s’amplifier avec le temps. Pourtant, je ne la prenais pas dans mes bras et l’encourageais plutôt à aller vers l’autre chien quand ils étaient à peu près de même taille et que l’autre chien ne paraissait pas agressif. Puis, j’ai fait appel à une communicatrice en communication animale qui m’a dit que Maïna, ma chienne, voulait approcher les autres chiens et jouer avec eux mais que les maîtres ne leur laissaient pas ce temps …. En l’observant bien, je dit nenni, MaÏna ne veut pas qu’on l’approche, sauf quelques uns très calmes ou tout petits. Finalement, face au stress que ça lui occasionne, j’ai décidé de la prendre dans mes bras selon les circonstances.
    Que me conseillez-vous ?
    MERCI;

    • La prendre dans vos bras n’est certainement pas une solution. D’abord, cela n’empêchera pas une éventuelle agression, au contraire. Ensuite, le fait de la rassurer la conforte dans sa croyance de l’existence d’un danger. Vous renforcez donc ainsi sa peur sans la mettre vraiment en sécurité car si vraiment un chien veut l’agresser, vous n’empêcherez rien en la portant.
      Ce que je vous conseille, c’est déjà de la mettre sous fleurs de Bach pour agir sur son terrain émotionnel et ensuite de trouver près de chez vous des promenades en groupe, gérées par un bon éducateur canin qui l’aideront à vaincre ses peurs en rencontrant des « copains ». vous pourrez vous détendre en sentant que les chiens ne présentent pas de danger pour Maïna et donc déjà vous ne lui enverrez pas inconsciemment de message pouvant la conforter dans ses peurs. Petit à petit, elle devrait prendre plaisir à côtoyer ses congénères

      • ROGEL Corinne dit :

        Merci, Sylvie, pour votre réponse. Corinne

      • ROGEL Corinne dit :

        Re-bonjour Sylvie, merci pour votre réponse. J »ai regardé de plus près votre site. Je vois que vous pratiquez aussi la communication animale. Il se peut que je fasse appel à vous pour mieux comprendre les peurs de Maïna. En attendant, j’ai aussi vu que vous faites des stages près de Nantes. J’habite à Nantes ; connaissez-vous un éducateur canin qui propose des promenades en groupe dans cette région ?
        Enfin, côté FLeurs du Dr Bach, j’ai essayé « mimulus » et « larch » jusqu’ici sans effet. Je suis en train d’essayer « Rock Rose ». Pensez-vous vous à autre chose ? Merci d’avance pour votre réponse. Cordialement. Corinne Rogel.

        • Alors je ne ferai plus mes stages près de Nantes car j’ai déménagé mais je suis en train de préparer pas mal de nouvelles choses pour la rentrée et si vous faites partie de mes listes de contact, vous serez tenue informée. Pour les communications animales, vous pouvez me contacter pour qu’on voit cela si vous souhaitez que j’en fasse une, je reprendrai courant septembre les communications.
          Pour les promenades en groupe, c’est compliqué car il y a assez peu d’éducateurs que je peux recommander car la plupart n’utilisent pas les pratiques que je recommande. Vous avez Emilie Crolard qui suit ma formation de comportementaliste que vous pouvez contacter de ma part. Sinon, je n’ai personne d’autre dans le coin.
          Pour les fleurs de bach, certes il n’y a pas de risque à se tromper mais pas de bénéfice non plus. Vous savez, c’est très subtil. Cela fonctionne bien quand on tape juste, sinon,évidemment ça ne marche pas. C’est pour cela que j’entends souvent : j’ai essayé et ça ne marche pas ! Oui, certes, mais si vous avez essayé un mélange au pif ou à partir d’une fiche sur internet, il y a en effet beaucoup de probabilité que ça ne fonctionne pas ! c’est parce que c’est complexe et que ça nécessite d’avoir suivi une formation pour trouver parmi les 38 fleurs le mélange ui sera adapté à chaque cas. Sinon, tout le monde pourrait faire son propre mélange. C’est un peu plus compliqué que cela et il faut vraiment prendre le temps de creuser chaque cas pour adapter le bon mélange. Si vous souhaitez quelque chose de sérieux, je peux vous donner les coordonnées des spécialistes avec lesquelles je travaille, sinon, continuez à tatonner mais cela risque de vous prendre un certain temps à tout essayer et beaucoup d’argent à acheter des flacons pour rien plutôt que de prendre un RV avec une spécialiste qui vous fera parvenir le bon mélange

  3. Gagneux dit :

    Bonjour.j ai recueilli une chienne de 7ans dans un refuge qui récupère les chiens qui n’y été utilisés juste pour procréer dans des élevages elle est gentille mais difficile de la stimuler .refuse de marcher si je lui mets la laisse .difficile de dire ce qu elle apprécie.s entend bien avec mes autres chiens mais ne joue pas.son corp est plutôt tendu.j aimerai l aider à évoluer.merci

    • Bonjour, Il est possible de vous accompagner pour aider votre louloute à évoluer. Il y a des choses à faire mais je pense qu’il vous faut d’abord quelques clés et un accompagnement sur plusieurs semaines pour mettre en place un programme qui sera adapté en fonction des résultats et des capacités d’adaptation de votre petite chienne. Nous avons l’habitude d’aider les personnes à gérer ce type de problème. Je ne peux actuellement m’en occuper personnellement car mon planning est complet mais je peux vous mettre en relation avec une de mes étudiantes qui termine sa formation et par le biais de notre association Comportementalistes pour tous, nous pouvons vous accompagner, sous ma supervision. Si cela vous intéresse, contactez-moi par mail et je vous mettrai en relation avec une de mes étudiantes qui pourra vous aider. sylvie@animalcom.net

      • ROGEL Corinne dit :

        Bonjour Sylvie, je ne sais pas si vous avez reçu ma réponse du 19 8 car elle est restée en modération. En bref, je vous disais que je vais bientôt prendre un rendez-vous avec vous pour une communication avec Maïna, le but étant de découvrir d’où viennent ses peurs. Ensuite, j’aviserai par rapport à une action et/ou un traitement avec les Fleurs du Dr Bach. A bientôt. Cordialement. Corinne Rogel

    • ROGEL dit :

      Bonjour Sylvie, merci bcp pour votre réponse. Tout d’abord, voici mon adresse e-mail pour être inscrite dans vos contacts : crogel@free.fr.
      Ensuite, il me semble que je dois suivre une certaine chronologie dans mes actions. Tout d’abord, vous demander une communication avec Maïna (ça a déjà eu lieu mais n’a rien donné, comme je vous l’ai expliqué dans mon premiers messages) ; mais, je suis d’accord pour re-tenter l’expérience. Cette communication ayant pour objectif principal de connaître la raison de la peur de Maïna (en fait, de ses 6 mois à 9 mois 1/2, elle a été confiée à 3 personnes qui en ont eu la garde successivement pendant que j’étais hospitalisée ; elle a peut-être eu des frayeurs dont on ne m’a pas parlé à cette période là). Puis, je prendrai un rendez-vous avec un praticien en Fleurs du Dr Bach avec, je l’espère, un peu plus d’éléments à la clé.
      J’ai donc retenu que vous reprendrez les communications en septembre. Entretemps, je prépare son petit dossier comme demandé sur votre site.
      Le centre d’éducation canine de Saint-Herblain (près de Nantes) assure bien des rencontres entre canins pour travailler sur les peurs (non pas en promenades en groupe, mais en tant que leçon éducative) mais, du coup, ça me fait un peu peur car vous dites que peu d’éducateurs canins utilisent les méthodes que vous préconisez. J’ai pu voir en voyageant en Angleterre que les Anglais ont des méthodes très différentes que celles appliquées en France ; ils ont notamment opté pour un « partenariat » maître/animal et non la domination, ce qui m’est apparu très sain. Cordialement. Corinne Rogel

      • Bonjour Corinne,
        Ok je vous inscris dans ma liste et vous serez informée de mes activités. Pour la communication animale, contactez-moi à partir de mi septembre pas avant car j’ai beaucoup de choses urgentes à la rentrée… Oui, je pense vraiment que les fleurs de bach bien ciblées peuvent lui être très bénéfiques. On fera le point déjà quand vous me contacterez.
        Eviter vraiment educanine à Saint Herblain, c’est une catastrophe et ils risquent de ne faire que renforcer le problème. Pour moi ils font partie des éducateurs à fuir !
        Pour vous expliquer, la dominance (et non la domination car c’est très différent) existe bel et bien chez le chien mais c’est l’interprétation que la majorité des personnes donne à ce terme qui est totalement erronée… la dominance ou la hiérarchie n’est rien d’autre qu’une forme d’organisation sociale où chacun a un rôle en fonction de son tempérament et donc chacun y est à sa place et pleinement bien dans ses poils. Cela n’a rien à voir avec les interprétations de brutalité, de maltraitance ou d’agressivité. Pour vous donner un exemple, le Dalaï Lama serait un excellent dominant chez le chien. Il est d’ailleurs un excellent dominant humain… Pour moi, considérer un animal en regard de sa place dans la hiérarchie, c’est juste le respecter et faire en sorte qu’il se sente bien parce qu’il peut trouver sa juste place. Traiter tout le monde de la même manière c’est juste refuser de prendre en compte les individualités. Le problème c’est que le sens du mot « hiérarchie » est très mal compris

        • ROGEL Corinne dit :

          Merci pour votre réponse. Bien compris votre explication sur la « dominance ». Je vous contacte donc à compter de mi-septembre. Cordialement. C. Rogel

          • ROGEL Corinne dit :

            Bonsoir Sylvie, je ne voulais plus vous importuner avant de vous contacter mi-septembre mais je suis un peu perturbée avec ce que vous avez écrit sur l’Educanine de Saint-Herblain (« Eviter vraiment educanine à Saint Herblain, c’est une catastrophe et ils risquent de ne faire que renforcer le problème. Pour moi ils font partie des éducateurs à fuir ! »). Avant que vous ne m’écriviez ceci, j’avais un rendez-vous pour un bilan. Leurs tarifs sont bien élevés mais ils m’ont paru respectueux de l’animal et soucieux de ne pas leur faire violence. Pourriez-vous m’en dire un petit peu plus ? Pour vous, ce serait mieux de faire la communication et d’essayer avec les FDB et non voir auprès d’un centre ? Merci beaucoup pour votre réponse. Très cordialement. Corinne Rogel

          • Je ne peux pas vous détailler tout cela ici, ce serait trop long, mais j’ai repris de très nombreux chiens derrière eux et je peux vous dire que ce que les propriétaires m’ont raconté et l’état des chiens n’avaient rien de respectueux. Vous savez, en éducation canine tout particulièrement, entre ce que les gens disent et leurs pratiques on a parfois un précipice. Si vous voulez voir quelqu’un rapidement, je pense que la seule personne de confiance sur la région est Emilie Crolard mais le mieux serait je pense de prendre d’abord une consultation avec moi et ensuite je pourrai plus précisément vous dire, si toutefois on ne peut pas solutionner votre problème à distance, quoi faire et avec qui. Je pense que c’est dans cet ordre là si vous ne voulez pas faire d’erreurs qui risquent d’aggraver le problème à plus ou moins long terme. Je peux prendre des RV à partir du 10 septembre ce qui n’est pas si loin

  4. Sylvie dit :

    Je ne comprend pas pourquoi il baille en jouant,quand j’y parle il baille assez souvent.

    • ROGEL Corinne dit :

      Bonjour Sylvie, merci beaucoup pour votre réponse. Je vais faire comme vous me le dites et prendrai contact avec vous à compter du 10 septembre. C’est vrai, c’est tout près. Bon we. Cordialement. Corinne Rogel.

  5. masson chantal dit :

    très bon article. J’ai adopté il y a 15 mois une cane corso qui a maintenant 3 ans et 1 mois. Elle a eu un propriétaire pendant environ 18 mois puis a été « donnée » 4 fois avant d’atterrir au refuge où elle est restée 3 semaines. Elle est très craintive envers les gens et envers les autres chiens, jamais agressive mais très réactive et se présente mal (saute, va brutalement au contact, ne montre pas les signaux d’apaisement ). Je travaille avec une comportementaliste qui utilise uniquement le renforcement positif. bien sûr notre relation a beaucoup évolué sur 15 mois et elle me fait confiance (pas encore à 100% je crois). Avec les gens ça va mieux (sauf quelques têtes qui ne lui reviennent pas), avec les chiens nous travaillons à distance en renforçant les comportements désirables, beaucoup de friandises, on raccourci peu à peu la distance, à son rythme. Ce n’est pas facile mais elle fait de grands progrès. Au début j’étais complétement dépassée, maintenant je gère au mieux et je continue à nous faire aider.

  6. Boiné. Nicole dit :

    Bonjour, j’ai eu un chien qui a commencé à faire des crises d’épilepsie à partir du moment où son compagnon de vie est décédé. Il s’est très vite senti en insécurité. Il n’a pas été possible de calmer ses peurs…des crises se sont accélérées, jusqu’à sa fin.

    Nous avons adopté un nouveau chien,un chiot que nous avons trouve dans une exposition canine. Il était le dernier d sa portée. Et quand vous décrivez le passage de la 9e semaine,cela me parle… Il a eu très vite craint mon mari… Un grand gaillard d’1m85 et de 110 kg. Il a mis n bon moment pour se sentir bien en sa présence, même si mon mari a été très gentil avec lui… Mais son gabarit l’a longtemps impressionné. De plus, moi d’une autre stressée n’ai pas du, involontairement, l’aider. Merci pour votre article très interessant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.