Mon approche de l’éducation canine

.

Mon approche de l'éducation canine

Avant tout du plaisir et de la bonne humeur !

.

Je vais vous expliquer mon approche de l‘éducation canine car on voit aujourd’hui dans ce domaine à peu près tout et son contraire.

20130203_131209

Un certain nombre de méthodes et d’approches coexistent et le pire de tout est de prendre un peu de l’une, un peu de l’autre et de mettre tout cela « à sa sauce » !

Je rencontre beaucoup ce problème avec les gens qui lisent un peu tout ce qu’ils trouvent sur Internet…

Je ne fais pas partie des « dresseurs » qui utilisent des méthodes dures mais je ne m’inscris pas non plus dans la mouvance très « à la mode » de l‘éducation dite « amicale et positive », à laquelle il est de bon ton aujourd’hui de se référer et qui pour moi n’est qu’un conditionnement à la nourriture, et par association, au clic.

Ce n’est en réalité qu’un pur conditionnement à la « Pavlov ».   Pavlov est un physiologiste russe des années 1900, qui a développé la théorie selon laquelle les réactions acquises par apprentissage et habitude deviennent des réflexes lorsque le cerveau fait les liens entre le stimulus et l’action qui suit.

La soi-disant éducation « amicale et positive » n’a donc rien inventé !

.

L’utilisation de la nourriture comme récompense perturbe la relation !

.

Aujourd’hui, quelques rares éducateurs, pensent qu’éduquer un chien consiste à s’efforcer d’améliorer ses conditions de vie en société en tirant parti de ses aptitudes naturelles et en les canalisant pour le bénéfice du chien, de son partenaire humain et de leur entourage.

Je partage cette opinion et c’est sur cette conception de l‘éducation canine qu’est basée mon approche de l’éducation canine.

Je ne fais pas du « dressage de cirque » : j’attends seulement de notre ami canin qu’il s’intègre harmonieusement dans notre société et surtout en toute sécurité ! 

Ma méthode respecte l’animal et donc on doit tenir compte de ses besoins, de ses possibilités réelles et des processus que comporte son développement.

J’utilise la méthode PHARE : Partage – Harmonie – Affection – Respect – Ecoute 

C’est sur ces valeurs que j’ai développé ma pratique.

Ma méthode est sans doute moins rapide que d’autres mais tellement plus respectueuse et efficace sur la durée !

Le chien est respecté, compris, nous adaptons les messages à ce qu’il peut comprendre, nos codes de communication sont clairs, tout est cohérent.

Il se trouve donc dans un univers compréhensible et rassurant. Il est en confiance et ne demande qu’à nous satisfaire.

Nous devons donc respecter les règles suivantes : 

  • Prise en considération de l’âge du chien

Il faudra adapter les méthodes, les moyens, les durées et les difficultés du travail demandé pour tenir compte de l’âge et de l’évolution psycho-physiologique de l’animal.
Un chiot de quelques mois ne travaillera pas de la même façon qu’un adulte.

.

.

  • Prise en considération du sexe du chien

Il faudra éviter de faire travailler une chienne en chaleur pour ne pas perturber les mâles et provoquer des bagarres.

.

kampfhunde1[1]

 

  • Prise en considération de la hiérarchie

En tant qu’animal social, le chien a besoin de trouver sa place dans la meute qu’il forme avec sa famille humaine. Pour cela, les éléments les plus importants sont la cohérence et la constance des règles de vie à la maison. C’est ce qui permet au chien de comprendre clairement quelle est sa place et ainsi, de se sentir sécurisé. 

  • Utiliser la motivation et les renforcements

Tout comme nous, lorsque le chien trouve une satisfaction à réaliser une action il la réitère. Pour obtenir un résultat rapide, il est donc bien de le motiver : mais pas n’importe comment !. Pas besoin de le rendre accro à la nourriture, on peut très bien motiver son chien par la voix, par des caresses, par le plaisir qu’on manifeste quand il répond à nos demandes. Toutes ces manifestations de notre contentement renforceront son comportement. Le renforcement augmente la motivation du chien à reproduire un comportement. 

Le secret consiste à récompenser ce qui est bien et à ignorer ce qui ne l’est pas ! Il aura trop envie de vous faire plaisir !

.

Little girl with her dog

.

  • Lui faire confiance

C’est la principale clé de la réussite. Combien de fois je vois des gens rappeler leur chien en étant persuadés qu’il ne va pas revenir ! Vous savez quoi : le chien ne revient pas ! Étonnant non?

Si je rentre en relation avec ce même chien et que je le rappelle : il revient !

Cherchez l’erreur ! 

Quelle est la différence entre ce que la personne fait et ce que je fais : la confiance et la relation ! rien de plus, mais rien de moins.

Quand je m’adresse au chien, je suis dans la relation avec lui, dans l’instant présent, comme lui. Quand je lui demande quelque chose, je suis sure que, s’il sait le faire, il va le faire. Je lui apprends et puis…je lui fais confiance. Et ça marche ! Je capte son attention et je la garde tout au long de l’exercice. Je lui donne des renforcements par mes félicitations, par mes gestes, par mon attitude, par mes caresses… Et puis, quand j’ai obtenu ce que je voulais, j’arrête ! 

L’éducation canine se pratique dans le quotidien et pendant de très courtes périodes. Dès qu’on obtient ce qu’on veut, on félicite, on récompense et on arrête.

Sinon, on ne fait que « gaver » le chien qui n’a qu’une envie c’est d’arrêter un exercice qui lui est pénible par sa durée.

.

.

  • Etre juste dans la constance et surtout dans la relation

On utilisera le même ordre, sur un même ton, pour obtenir le même résultat.

On terminera toujours les séances sur une réussite et si on a mis la barre trop haute, on se contentera de moins mais on terminera sur un exercice réussi.

On répétera les exercices souvent pour qu’ils soient bien assimilés mais toujours à des moments où on est disponible, calme et déterminé. Si on n’est pas dans ce que l’on fait et qu’on s’énerve quand on n’obtient pas, il vaut mieux arrêter et reprendre plus tard.

On ne gagne jamais rien à entrer en conflit et à obtenir par la force ou sous la contrainte. Cela ne fait que casser la relation. Le plus important de tout n’est pas d’aller vite mais de travailler sur la qualité de la relation. Tout le reste viendra si la relation est en place entre votre chien et vous.

Cherchez l’erreur !

2 Comments

  1. Catherine K dit :

    Chère Sylvie, je vous félicite pour cette prise de position sur les récompenses de nourriture!
    Ici en Suisse, le conditionnement à la récompense alimentaire est très utilisé dans les différents cours mais, je vous rejoins, c’est du conditionnement plus que de l’éducation.
    Parfois il est proposé la balle ou le jouet pour remplacer la nourriture, ce qui est déjà mieux car jouer est un échange de relation mais cela reste du conditionnement.
    J’utilise la récompense nourriture ou jouet lorsque j’introduis un nouvel ordre. Pour que mon chien comprenne bien ce que j’attends de lui mais très vite, je la remplace par le bravo et câlin.
    On peut oublier ses croquettes ou son jouet mais l’amour pour son chien est toujours présent et intarissable.
    Je suis enseignante pour les petits, ma devise est de valoriser toutes les différentes qualités de mes élèves et comme par enchantement, leurs défauts diminuent….Pour les chiens s’est pareil si on leur porte un regard plein de confiance dans leur capacités et leur désirs de bien faire, ils nous le rendent si bien.
    A quand un livre d’éducation pour les chiens sans problèmes mais qui veulent apprendre plus que au pied, assis, couché, reste ?

    • Merci Catherine pour votre commentaire. Effectivement, l’utilisation de la nourriture comme récompense est un de mes gros « coup de gueule » car je constate de plus en plus souvent les dégâts qui sont faits avec cela sur les relations… j’ai de plus en plus de monde qui vient me voir avec des problèmes que l’éducation canine, soit disant « amicale et positive » a renforcé ! Et bien sûr, les gens ont fait cela en toute bonne foi, persuadés de bien faire !
      Cela devient vraiment catastrophique… Je vais donc beaucoup plus loin que vous dans mon approche c’est-à-dire que j’exclus complétement la nourriture de toute récompense. J’explique longuement pourquoi dans mes écris et mes conférences auxquelles je vous renvoie si le sujet vous intéresse.
      Mon approche rejoint la vôtre en matière d’éducation, je valorise moi aussi et j’ignore chaque fois que possible ce qui ne va pas pour encourager ce qui est bien. Vous avez mon livre électronique « votre chien dévoilé, le comprendre pour mieux l’aimer » qui ne s’adresse pas seulement aux propriétaires de chiens avec des problèmes mais qui donne de nombreuses clés pour tous ! Vous pouvez vous le procurer sur ce blog ou ici http://www.animalcom.net/offres.html
      J’anime également régulièrement des conférences sur différents sujets mais qui intéressent également ceux qui n’ont ps de problème particulier. Si vous souhaitez que je vous envoie l’enregistrement de la dernière qui a eu lieu jeudi 10 septembre, dites le moi. Par ailleurs, en vous inscrivant sur mes listes, vous serez tenue au courant de mon actualité. A bientôt donc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *