Raïssa et Blanche

Raïssa et Blanche sont arrivées dans ma vie en mars 2008

 

 IMGP0070

.

J’effectuais un stage à la SPA du Clion sur Mer et les 2 chiennes étaient à l’adoption au refuge.

Ce stage a été un moment particulièrement difficile et frustrant pour moi parce que confrontée à une ambiance détestable entre salariés et bénévoles et à une direction d’une incompétence insupportable.

Ce refuge donne une bien mauvaise image de la protection animale mais heureusement, ce n’est pas le cas partout !

J’ai interrompu mon stage car je ne supportais plus de voir tout ce qu’on aurait pu faire et que rien ne pouvait se concrétiser en raison de luttes de pouvoir…

Je suis partie en expliquant que j’avais du temps à donner à un refuge mais pas de temps à perdre et que je préférais mettre mon énergie là où je serais utile.

Devant mon impuissance et pour que mon stage ne soit pas totalement inutile, j’ai décidé d’adopter 2 chiennes (ayant perdu mes 2 vieux chiens 2 ans auparavant).

.

PENTAX Image

C’est ainsi que Raïssa et Blanche sont arrivées à la maison.

 IMGP0053

.

Raïssa a un parcours particulièrement douloureux : ramassée par la fourrière, on ne connait ni son passé ni son âge, mais sa peur de l’humain laisse penser qu’elle n’a pas été à la fête tous les jours.

Elle a ensuite passé 15 mois au refuge, dans un chenil glacial l’hiver car on ne mettait pas de couverture aux chiens (c’était trop de travail de les nettoyer, et puis certains les abîmaient…)

Puis elle a enfin été adoptée par une famille qui l’a gardée 6 mois avant de la ramener au motif qu’on leur a dit à plusieurs reprises que c’était un rottweiler et qu’ils n’étaient pas tranquilles pour leur enfant.

Et c’est reparti pour 9 mois de refuge jusqu’à mon arrivée !

Moi j’ai craqué pour elle car je m’en suis occupée durant mon stage, elle me faisait confiance et je n’ai pas pu partir en la laissant.

Inutile de préciser que je n’ai jamais eu à le regretter.

Au début, c’était un peu difficile car elle craignait vraiment l’être humain et montrait les dents quand elle avait peur. Mon souvenir le plus poignant est sa découverte de la mer et de la liberté. Elle voulait attraper les vagues et est partie si loin que j’ai cru que je ne la récupérerais jamais. Elle était ivre de liberté.

.

.

Très vite elle a évolué : que de chemin parcouru depuis !

Aujourd’hui, c’est une chienne merveilleuse, peut-être la plus câline de tous, il faut dire qu’elle a du temps à rattraper. Comment a-t’on pu lui faire du mal ? Je ne comprendrai jamais !

.

PENTAX Image

.

Elle adore courir derrière les oiseaux sur la plage avec Blanche mais son passé a laissé des traces, elle boite presque toujours et je n’ai jamais réussi à la soulager malgré tous les examens et traitements médicaux, ostéopathie, chondroprotecteurs, phytothérapie…

Depuis peu, je la vois vieillir et se calmer, ce qui me fait penser qu’elle est peut-être plus âgée que ne le pensaient les vétérinaires et j’avoue que çà me fait peur car j’ai envie de la garder encore très longtemps.

.

.

En tout cas, si je ne peux lui donner la quantité, elle a la qualité de vie et j’espère le plus longtemps possible. Je ferai tout pour mais ce n’est malheureusement pas moi qui déciderai.

.

PENTAX Image

.

Pour Blanche, la situation est très différente dans la mesure où elle a passé très peu de temps au refuge ! 

J’étais présente lorsque son propriétaire est venu l’abandonner. On connait donc sa date de naissance et les éléments de son passé qu’il a bien voulu nous transmettre. 

Evidemment, cette chienne avait tous les défauts de la terre : fugueuse, elle était enfermée en permanence dans le garage (et bien sûr jamais sortie en liberté!), dominante, il fallait la « mâter », elle faisait « plein de conneries » …

J’avoue que j’ai craqué devant la détresse qu’elle a manifesté. Et puis, j’ai toujours eu un faible pour les bergers. J’ai décidé qu’elle resterait au refuge juste le temps de sa stérilisation  et qu’elle en sortirait dès que possible.

A la fin de mon stage, je suis donc repartie avec mes 2 louloutes mais les débuts à la maison ont été un peu difficiles car 2 chiennes en souffrance en même temps, cela n’est pas toujours évident ! 

Sans avoir fait ma formation, je ne sais pas si je m’en serais sortie !

 

IMGP0395

.

Blanche était plus compliquée que Raïssa car de nature plus nerveuse et plus sensible, avec plus de difficulté à faire confiance.

C’est une vraie dominante naturelle et sa dominance s’exprime magnifiquement à la maison où elle a pris la position de « chef de meute« . C’est un vrai bonheur de la regarder gérer les relations à l’intérieur du groupe et elle me donne chaque jour des leçons qui m’aident dans mon rôle de « leader » plus que n’importe quelle formation théorique !

En l’observant, j’ai vraiment pris la mesure  des privilèges mais aussi des obligations liés au rang de leader. Quand je la vois gérer le groupe, je suis vraiment admirative de ses compétences innées… Elle est respectée de tous, intervient à bon escient, sans jamais aucune violence, simplement par sa présence et par son attitude et parfois en grondant. Elle n’a jamais été jusqu’à l’agression et elle n’en a jamais eu besoin.  Elle est respectée de tous, aussi bien des chiens de la maison, que de ceux qui viennent en pension ou de ceux qu’on croise dans les promenades. Chapeau, ma Blanche, je me sens en formation continue auprès d’elle !

Dans sa relation à l’être humain, les choses sont plus compliquées : je pense qu’effectivement, son ancien propriétaire l’a « mâtée » ! En fait, elle est terrorisée dès qu’un humain hausse le ton : elle tremble, se soumet et s’attend à une « raclée ».

6 ans après son adoption, il y a encore des restes, même si cela n’a plus rien à voir avec les débuts. Si jamais je dispute l’un des chiens, même un tout petit peu, Blanche s’aplatit et va se cacher. Je ne pense pas que cela disparaîtra totalement. Je me demande ce qu’on a bien pu lui faire subir pour mettre dans cet état, si longtemps après, une chienne aussi courageuse !

Si dominante avec ses congénères et si soumise avec l’être humain… 

Blanche est une athlète, une force de la nature, elle saute de pied ferme des barrières de plus d’1m60. Elle a des besoins d’exercice très importants, qui se sont un peu atténués avec le temps mais qui restent encore conséquents.

 

PENTAX Image

.

Nous sortons environ 1 heure 1/2 par jour en liberté et c’est un minimum pour respecter ses besoins. Je les emmène le plus souvent possible à la plage car, avec Raïssa, elles font des kilomètres dans l’eau à courir après les oiseaux. Parfois, Blanche est tellement rapide que de loin, on dirait qu’elle vole ! 

Chez moi, si elle voulait, elle pourrait s’en aller à n’importe quel moment, car, si mon terrain est clos, ce n’est pas assez haut pour pouvoir la retenir. Elle a toujours respecté les limites imposées. Quand je quitte la maison, je la lui confie et je pars sereine, je sais qu’elle surveillera la maison et la meute et que, bien qu’ayant accès à tout l’extérieur en mon absence, elle ne sortira pas.

Son seul vrai défaut: un énorme instinct de prédation, mais çà, je sais qu’elle n’y peut pas grand chose. J’ai renoncé à avoir à la maison des poules et des moutons tant qu’elle sera là… 

et donc j’espère pour longtemps encore !!! 

3 Comments

  1. sylviane dit :

    Bonjour, je viens de vous découvrir et j’admire votre amour pour tous ces animaux. Le comportement de certains propriétaires d’animaux et en effet inhumain, honteux … tant de violence face à ces animaux qui ne demande qu’une chose, être prêt de nous, nous donner leur amour et leur protection. Blanche est très belle. J’ai moi-même un berger blanc suisse mâle de 18 mois. Ce sont en effet des chiens avec un très fort caractère, très affectueux, très fort physiquement, plein d’énergie…, mais ils ont un défaut instinctif qui semble rester présents même dans un environnement affectueux, sans violence : ils sont très méfiants, et ont un côté beaucoup plus sauvage que d’autres races avec qui j’ai eu la chance de faire un bout de chemin. mais cela fait aussi leur majesté, leur prestance naturelle !

  2. Pascaud dit :

    Bonjour à vous,
    je viens de découvrir votre site qui est très complet, je viens de lire l’article sur les deux chiens que vous avez récupérés c’est très touchant,Votre chienne berger blanc suisse est magnifique ! Dire qu’elle était enfermée dans un garage s’en sortir la pauvre ! Il faut punir ces gens qui abandonnent leurs chiens et les maltraitent ! Ce qui m’amène à vous, moi aussi j’ai un berger blanc suisse je suis amoureux de cette race ils sont très sensibles et craintifs , je suis seul avec lui et c’est un compagnon indispensable ! Merci à vous pour ce que vous faites !

    • Merci beaucoup pour votre commentaire. Oui les bergers blancs suisses sont des chiens supers…mais à vrai dire, je me rends compte que je dis cela de tous !!!
      Quand on prend la peine de les connaitre et de les aimer, certains nous correspondent peut-être un peu mieux que d’autres car ils ont des besoins qui s’accordent mieux avec notre caractère…
      Mais les choses changent… A 20 ou 30 ans, j’étais très attirée par le dynamisme des bergers, aujourd’hui avec l’âge, les bouviers, plus placides me correspondent mieux ! Mais de toute façon, je les aime tous !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *