comportementaliste ou éducateur canin
Comportementaliste ou éducateur canin
23 février 2016
chien, chat, attention aux vipères
Chien, chat, attention aux vipères !
17 mai 2016
Montrer Tout
enfant et chien

Enfant et chien seuls = deux victimes !

 

enfant et chien

 

Un enfant et un chien, ce peut être une merveilleuse histoire d’amour, mais cela peut aussi être un drame comme celui que l’actualité vient encore de porter à notre connaissance.

Un enfant et un chien développent normalement une magnifique complicité mais quelque soit la qualité de leur relation, ils ne doivent jamais être laissés seuls sans surveillance !

La grosse majorité des morsures se produit sur des enfants de moins de 7 ans et la plupart du temps, ce sont des morsures qui sont faites par le chien de la famille.

Pourquoi ?

Et bien la plupart du temps, par méconnaissance de ce qu’est un chien !

Parce qu’on n’apprend pas à respecter le chien en tant que chien et donc, on n’apprend pas non plus à l’enfant à le respecter !

enfant et chien

Cela amuse beaucoup l’enfant, mais le chien, j’en suis moins sure !

 

Le chien a beau avoir la plupart du temps un seuil de tolérance très important vis à vis des enfants, il peut toujours y avoir une goutte qui fait déborder le vase, parce que quand c’est trop, c’est trop,… et c’est l’accident !

En général, quand l’accident se produit, il y a 2 victimes : l’enfant parce qu’il s’est fait mordre et que cela ne devrait pas arriver !

Le chien parce que ce n’est jamais le chien « méchant » qui a mordu mais le chien qui n’est pas respecté, qui a le plus souvent envoyé des messages qui n’ont pas été entendus, qui n’est pas à sa place dans la hiérarchie et qui, lorsqu’il est dominant s’est attribué un rôle éducatif sur l’enfant qu’il considère comme un chiot. Et dans les règles de vie du chien, un adulte éduque un chiot qui ne lui obéit pas en le mordant !

Par contre, les adultes se remettent rarement en question sur leur relation avec leur animal et la gestion de la relation entre enfant et chien !

La plupart rejettent la faute sur leur chien, plus simple ! ils avaient un mauvais chien. Alors on l’euthanasie et on s’exonère ainsi de toute remise en question. C’est tellement plus facile de lui rejeter la responsabilité que de se demander ce qu’on aurait pu faire pour éviter ce drame et de prendre des mesures pour que cela ne se reproduise plus.

 

enfant et chien

 

Une relation réussie entre un enfant et un chien, cela se prépare, il y a beaucoup de choses à connaitre. Il y a certaines périodes de l’enfance qui sont plus « à risque ». Il faut connaitre les règles à respecter avec le chien et les apprendre à l’enfant quand il est en âge de les comprendre et de les appliquer. On ne peut pas faire n’importe quoi, n’importe comment. On a une responsabilité vis à vis de ces deux êtres.

Pour vous dire la vérité, je suis en colère par tout ce que je vois dans mon quotidien !

Les gens qui font appel à moi sont pour la plupart des gens super, responsables, qui se remettent en question et font le maximum pour apprendre ce qu’est un chien et pour apporter à leur chien ce dont il a besoin pour qu’il ne manifeste plus de comportements dérangeants, qui sont le plus souvent des « cris d’alarme ».

Mais je vois aussi des gens complètement inconscients, qui font n’importe quoi sans le moindre respect pour leur chien ou pour les autres personnes, prenant des risques totalement inconsidérés en laissant des chiens non éduqués vagabonder au risque d’agresser des personnes ou des animaux.

D’autres qui , (il parait que c’est la nouvelle mode) laissent leur chien des journées entières dans des cages pour éviter qu’il ne fasse des dégâts au lieu de gérer la cause du problème. Et qui me disent aimer leur chien ! drôle de façon d’aimer que de mettre en cage et en isolement un animal de meute naturellement fait pour vivre en groupe.

Je pense que le mot « aimer » n’a pas la même signification pour tout le monde. Personnellement, si j’aime mon enfant, je ne pense pas qu’il me viendrait par exemple à l’idée de le mettre dans un placard pour qu’il évite de laisser traîner ses jouets ou de me salir la maison.

Lorsque j’ai fait ma formation, il y a longtemps maintenant, le directeur de la formation nous répétait souvent : « on a le chien qu’on mérite »!

Personnellement, je n’irais pas jusque à dire cela mais je pense vraiment qu’on a le chien qu’on se créée. Le chien a un comportement adaptatif, c’est pour cela qu’on peut facilement replacer des chiens abandonnés et qu’ils n’ont pas du tout les mêmes comportements selon l’environnement dans lequel ils sont placés.

C’est grâce à cela également que je peux exercer ce métier. Après une consultation où l’on modifie des règles de vie et des éléments de la relation, il faut compter environ 3 semaines pour que le chien intègre les nouvelles règles et modifie ses comportements. C’est peu dans une vie qui dure entre dix et quinze ans en moyenne selon les races.

La plupart du temps, une consultation suffit pour remettre de l’ordre dans la relation et proposer des règles de vie et une communication qui mette tout le monde en sécurité.

Consultation à distance

J’ai décidé de faire une vidéo sur la relation entre enfant et chien, que je proposerai bientôt pour la prévention des morsures parce que ce sont le plus souvent les enfants qui sont concernés et qu’on se doit d’assurer leur sécurité sans les priver du bonheur de vivre auprès d’un animal.

 

enfant et chien

 

Par ailleurs, je suis en train de reprendre mon mémoire de fin de formation sur la relation entre enfant et chien, qui est la spécialisation que j’ai choisie, pour en faire un livre que je publierai dès que possible car je veux donner des clés à ceux qui sont intéressés pour comprendre d’où viennent les problèmes et savoir comment les éviter.

Est-ce que cela ne vaut pas la peine de consacrer un peu de temps et d’argent pour résoudre les problèmes en traitant la cause plutôt que d’utiliser des artifices qui masquent les problèmes ou de refuser de les voir jusqu’au jour où cela se termine avec un drame ?

24 Comments

  1. monique dit :

    Bonjour, mon fils trisomique 18 ans a peur des chien il partait en courant avec les mains en l’air. J’ai pu durant 2 ans sortir le mercredi une chienne de la spa ce qui lui a permis de passer au-dessus de ses craintes donc maintenant j’app petit york acheter dans un élevage fait partie de notre famille, je dois toujours contrôler quand il sont les 2 ensembles car mon fils est très doux mais possessif, la peur du gros chien reste quand il en croise un il fait le poirier comme je lui ai appris j’ai encore du travaille sur cette attitude et je ne sais pas quoi faire avez-vous une idée pour m’aider. merci

    • bravo pour ce que vous avez réussi, c’est vraiment une belle réussite. Je vais faire un article très prochainement sur ce sujet qui me semble des plus importants pour mettre tout le monde en sécurité. Je ferai même peut-être une vidéo qu’il sera bien de montrer aux enfants, je vais essayer de faire simple et court pour eux mais d’y faire figurer les éléments essentiels. Avec un effort éducatif, je pense qu’on peut facilement faire en sorte que l’enfant et le chien vivent une merveilleuse relation comme cela a été le cas pour beaucoup d’entre nous fort heureusement. Merci de votre témoignage et de la manière dont vous l’avez aidé à surmonter sa peur et donc à se mettre beaucoup plus en sécurité

  2. Sarah dit :

    Encore un article cru mais sincère et tellement vrai, il remet les animaux et les personnes « animales! » à leur juste place…
    Les comportements sont souvent le miroir inconscient de la personne, et les personnes n’aiment pas qu’on les renvoie dans leur propre comportements trop souvent néfastes et dangereux, d’où leur capacité à rejeter « la faute » sur l’autre, ici le chien lorsque celui ci pour finir, les remet « violemment » face à eux mêmes, et bien sûr ce sont les plus purs, les plus innocents qui prennent! Les enfants qui ne savent pas et le chien qui reste un chien.

    • Oui, malheureusement Sarah, mais il faut éduquer pour faire évoluer les consciences et les mentalités et éviter autant que faire se peut de tels drames, c’est ce que j’essaie de faire à mon tout petit niveau !

      • Agathe dit :

        Moi aussi j’essaie, mais quand tu vois le nombre de personnes que ça n’intéresse pas, ou qui n’écoutent pas la fin de ta phrase, ou encore qui t’écoutent par politesse mais tu sens bien que c’est déjà ressorti par l’autre oreille… J’ai l’impression de me battre pour essayer d’expliquer les choses aux gens… :O

        • Je sais Agathe mais c’est la plupart du temps comme ça… mais même si cela évolue lentement, il y a une évolution. Les gens entendent une fois, puis 2 puis 3 puis 10 et ils finissent par écouter puis par entendre vraiment. C’est clair que cela prend du temps, de l’énergie et ça demande d’avoir la foi et d’être assez passionné pour ne pas se lasser de répéter inlassablement les mêmes phrases parce que l’on veut défendre nos idées et nos valeurs parce qu’on aiment les animaux et qu’on veut faire comprendre aux gens qu’ils méritent le respect et pas seulement un amour égoïste qui nie leurs différences. Le chemin est long mais c’est le seul qui existe alors au boulot !

  3. Monique dit :

    Bonjour Sylvie je trouve ton article tout a fait réel et je suis comme toi horrifiée des comportements des gens avec leurs animaux et avec leurs enfants .Mes arrières -petits enfants ont entre 2ans et 5mois pour la plus grande on ne la lâche pas et on lui dit ce qu’il ne faut pas faire pour les 2 autres on ne fait qu’une petite approche car les petites mains vont très vite et accrochent beaucoup tout ce qu’ils touchent surtout les poils mais par contre on désire qu’il y est un contact et qu’ils apprennent à vivre avec des animaux en tous cas merci pour ton article et j’espère qu’il sera beaucoup lu

    • Merci Monique pour ton commentaire. J’espère que mon article va juste faire prendre conscience qu’on est responsable de la relation entre son chien et son enfant et qu’un chien n’est pas une peluche mais un être vivant, d’une autre espèce, avec ses propres codes de communication et qu’il faut le respecter et observer un minimum de règles de sécurité, et ce , quelle que soit la confiance qu’on lui accorde ! Mais j’en reparlerai car ce sujet me tient trop à cœur dans la mesure où il a des incidences sur la vie d’enfants et de chiens et qu’il créée une sorte de psychose chez certaines personnes. Ce type de drame est aussi responsable de conséquences moins visibles qui sont la peur des chiens par certaines personnes dont beaucoup d’enfants parce que leurs parents leur présentent les chiens comme des animaux dangereux. Or, ils se mettent en danger parfois lors de rencontres rien qu’à cause de cette peur qui est ancrée par ce type de drames et le tapage médiatique qui est fait autour! Un enfant qui rencontre un chien et panique, aura souvent comme réaction de crier ou courir, ce qui peut déclencher une agression chez un chien qui n’avait aucune intention agressive à la base. Je vois de plus en plus souvent dans mes promenades des enfants qui ont peur des chiens.

  4. Catherine dit :

    Bonsoir Sylvie,

    Cela sera toujours un pb de communication ! Avoir un animal domestique, c’est l’aimer, le nourrir, jouer raisonnablement, c’est l’EDUQUER ! C’est un Être vivant doué de sensibilités. Ils ne parlent pas, mais nous comprennent très bien et parfois nous soignent ! Puis-je faire passer votre mail à mes connaissances et spams pour leur faire comprendre qu’un animal acheté, c’est l’élever en le respectant ! C’est réciproque. 6 chiens en 48 ans ! Oui, j’les aime !. Quelle race me conseillerais-vous car je suis SEP avec 1 béquille et petit-périmètre de marche ? Merci de votre réponse.

    • Bonjour Catherine et merci pour votre commentaire. Pour moi, ce sont 6 chiens actuellement mais 24 en tout depuis mon enfance, donc j’ai une certaine expérience personnelle en plus de mon métier… Vous pouvez bien sûr transmettre mon mail à vos connaissances et ils peuvent s’inscrire sur mon site pour être informés de mes publications et recevoir en cadeau mon guide sur la communication justement !

      C’est difficile de conseiller une race car il y a des individus doux et stables dans toutes les races et d’autres qui le sont moins. Mon conseil par contre est d’adopter en refuge, ou de prendre des retraités d’élevage si votre choix se porte sur une race en particulier.

      Je ne peux vous donner que mon avis personnel qui est forcément très subjectif. Après, tout dépend aussi si vous souhaitez une grande race ou une petite. Personnellement, dans les grandes races, j’adore le bouvier bernois qui est un chien merveilleux et souvent très calme quand il n’est plus tout jeune. Vous pouvez vous rapprocher de l’association SOS BOUBOUS qui se charge de replacer des bouviers bernois abandonnés. En race moyenne, j’aime beaucoup le golden retriever. En petite race, vous en avec plusieurs qui peuvent très bien convenir. Personnellement j’ai un faible pour le cavalier king charles mais plusieurs petites races proposent des individus calmes, tendres et faciles.

      Comme je vous l’ai dit, c’est plus une question d’individus que de races mais il faut malgré tout éviter les races nerveuses , qui ont besoin de beaucoup d’exercice et les individus trop jeunes qui ont besoin d’évacuer leur énergie. Après , plutôt s’orienter vers le choix d’une femelle, souvent plus douce, mais là aussi, c’est parfois un cliché.

      Voilà, ce sont seulement quelques pistes pour vous aider dans votre choix. Et puis vous savez, écouter son coeur est pas mal aussi !

  5. Martine Mortier dit :

    Bonsoir Sylvie,
    En effet un jeune enfant peut être complètement imprévisible dans ses gestes envers un chien. Je suis en plein dedans avec mon dernier petit fils. Il a 2 ans aujourd’hui, à force de vigilance, il commence tout juste à comprendre qu’un animal se respecte. Il ne craint pas grand chose avec mes petites mamies, l’une n’a plus de dents et l’autre court se cacher dès qu’il arrive … On ne lui passe aucun geste inadapté vis-à-vis de mes chiens, ce n’est pas un enfant violent du tout mais il peut, par distraction, avoir des gestes brusques qui effraient mes chiens… Même si chez moi le risque est proche du zéro en raison de la personnalité particulière de mes chiennes et de leur âge, un jour il risque de se confronter à un chien différent qui n’appréciera pas de la même manière. Pour moi c’est surtout les enfants qu’il faut éduquer. Les chiens n’ont pas à supporter toutes leurs fantaisies… Et surtout ne jamais laisser un enfant en bas âge seul avec un chien, qu’il qu’il soit.

    • Merci pour ton témoignage très instructif Martine… Tu as raison mais avant d’éduquer les enfants, encore faut-il que les parents soient conscients des risques et respectent eux mêmes leur chien, ce qui est malheureusement loin d’être toujours le cas. Si tu voyais les mails que je reçois, il y a du travail en terme d’éducation des parents et des propriétaires de chiens en général. Il y a des incompréhensions à tous les niveaux et quand on voit certaines vidéos qui circulent sur le net, même si on peut les trouver craquantes elles relèvent parfois de la pure inconscience et peuvent aboutir très facilement à un drame. Trop de gens confondent leur chien avec une peluche ou avec une baby sitter. Un jour ou l’autre si les consciences n’évoluent pas, on aboutira à des accidents !

  6. Sequeira dit :

    Super article avec lequel je suis tout à fait d’accord. Un animal n’est pas un objet et doit être respecté. Merci pour tous vos excellents conseils. Sandrine.

  7. Anne-Marie B dit :

    Merci pour tous ces échanges riches d’ enseignement et de leçons de vie ….

  8. beausire dit :

    bonsoir Sylvie,
    super intéressant ton article . l’idée de la vidéo bien.
    amitié je partage .
    francine

  9. Loeub Natacha dit :

    Excellent article Sylvie, tellement clair et réaliste. Bravo !

  10. Angélique dit :

    Article intéressant avec lequel je suis totalement d’accord. Un enfant et un chien peuvent devenir les meilleurs du monde. Je l’ai moi-même vécu. La seule chose, il est primordial pour que ça se passe bien de toujours être avec l’enfant et le chien. Ne jamais les laisser seuls ensemble !

    Bravo Sylvie ! Je partage.

  11. Agathe dit :

    Je suis bien d’accord, trop de gens ignorent les choses et/ou se voilent la face. Après, pour ceux qui ont une pierre à la place du cœur on ne pourra rien faire 🙂

    • Merci pour ton commentaire Agathe. C’est surtout que trop de gens confondent encore un chien avec une peluche ou une baby sitter. Un chien reste un chien avec ses immenses qualités mais il a des dents et dans son mode de communication, il a appris à s’en servir parfois. Quand on ignore ses codes de communication, on ne perçoit pas toujours le risque et cela donne des accidents quand il s’agit d’adultes et des drames quand ce sont des enfants qui en font les frais. Mais le plus souvent, cela reste un problème de communication entre 2 espèces différentes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *