enfant et chien
Enfant et chien seuls = deux victimes !
11 mai 2016
Pourquoi un chien peut-il mordre un enfant ?
Pourquoi un chien peut-il mordre un enfant ?
24 mai 2016
Montrer Tout
chien, chat, attention aux vipères

Chien, chat, attention aux vipères ! 

Les vipères sont de sortie ! Je viens d’en voir à deux reprises dans mes promenades en bord de mer à quelques jours d’intervalle.  Pour ceux d’entre vous, j’en connais, qui vont se promener sur le chemin côtier à Pénestin, faites très attention ! A deux reprises, et à des endroits différents, j’en ai vu presque devant mes pieds.

Je vous avoue que j’ai eu très peur car j’avais une de mes chiennes, Fl’âme, qui était devant moi, quand j’ai aperçu une vipère, immobile, en plein au milieu du chemin. Je suis tout de suite retournée avant que mes autres chiens qui traînaient sur des odeurs en arrière n’arrivent jusqu’à cet endroit. Puis j’ai rappelé Fl’âme en la motivant pour qu’elle revienne le plus vite possible sans s’occuper de la vipère. Au moment où Fl’âme est passée en courant devant la vipère, je l’ai vu s’agiter en direction de ma chienne, dans une attitude, je pense, agressive. Heureusement, Fl’âme est arrivée à toute allure pour me rejoindre et la vipère n’a pas réussi à l’atteindre mais je pense que ce n’était pas très loin. Je pense que je vais carrément changer d’endroit pour me promener avec mes chiens, même si je le regrette car j’adore ce lieu ! 

 

Chien, chat, attention aux vipères !

 

En plus, à cette époque, où elles sont sorties d’hibernation depuis peu, leurs sacs à venin sont donc bien remplis ! Les conséquences peuvent donc être très graves car elles inoculent plus de venin qu’en fin de saison, quand elles ont déjà tué beaucoup de proies. La vipère inocule son venin à l’aide de ses deux crochets qui sont alimentés par une glande situé à l’arrière de sa bouche. On repère souvent la marque des crochets à l’endroit de la morsure.

Son venin agit sur les systèmes nerveux (neurotoxicité), musculaire et sanguin (hémotoxicité) et sert également à prédigérer les proies(en détruisant leurs parois cellulaires ce qui se manifeste par une couleur violacée des tissus). Le venin est alors diffusé par la circulation sanguine. Il est important d’intervenir le plus rapidement possible à la suite d’une morsure de vipère. Le problème également c’est que la morsure est le plus souvent localisée au niveau des pattes, ce qui est handicapant pour marcher ou du museau qui gonfle de manière impressionnante et peut étouffer le chien. Blanche m’a fait un problème respiratoire très grave suite à une morsure de vipère et Raïssa s’est fait mordre une fois au museau, c’était très impressionnant ! .

Chez moi, les morsures de vipères arrivent en tête du nombre de consultations pour accidents. Cela est arrivé 2 fois à Raïssa et 1 fois à Blanche chez mes chiens et 1 fois à Caïd, une fois à Chipie, 2 fois à Celtik chez mes chats. La morsure est très douloureuse et est souvent beaucoup plus grave chez le chien que chez le chat, ce qui est à priori assez peu logique du fait de leur différence de taille mais je l’ai vérifié sur mes animaux qui ont pour beaucoup testé !

 

Symptômes possibles d’une morsure de vipère pour un humain comme pour un animal :

– sensation de brûlure, engourdissement et œdème rapide et souvent impressionnant de la région concernée (souvent le museau ou les pattes)

– défaillance générale avec relâchement possible des sphincters 

– hypotension, hypothermie, ralentissement ou accélération de la fréquence cardiaque

– favorise les hémorragies en perturbant la coagulation sanguine et peut même provoquer parfois des troubles neurologiques, des convulsions, des crampes ou des paralysies.

– l’animal peut aussi développer une allergie au venin.

– grandes douleurs, nausées, suées, angoisse, difficultés respiratoires, fièvre, fatigue générale…

Sachez quand même qu’il y a tous les ans un certain nombre de chiens qui meurent suite à des morsures de serpents. Soyez donc très vigilent ! 

Si cela vous arrive : que faire ?

Déjà tenter de calmer votre loulou qui souffre énormément.

Tout mouvement ou stress de l’animal va accroître le débit sanguin et donc propager plus rapidement le venin ! 

Dans l’idéal il faudrait pouvoir le porter, mais évidemment c’est très compliqué avec un gros chien.

Le mieux est de ne rien faire vous-même et de vous rendre le plus rapidement possible chez le vétérinaire le plus proche !

Oubliez nos anciennes croyances qui ne sont plus du tout d’actualité : pas de garrot, pas d’aspiration du venin, pas d’utilisation de désinfectant…

La seule chose qui peut vraiment aider, si vous êtes à la maison, c’est de la glace ou du froid le plus vite possible

Si vous en avez, vous pouvez donner tout de suite un corticoïde à la dose de 2mg/kg en attendant d’arriver chez le vétérinaire (en n’oubliant pas de le préciser bien sûr) !

Personnellement, j’ai toujours une petite trousse de secours dans mon sac à dos ou dans ma voiture avec quelques produits souvent très utiles en cas d’accident.  J’ai dans cette trousse un désinfectant, des pansements et bandes diverses, des ciseaux, des compresses, un pince à échardes, un crochet pour enlever les tiques, des médicaments anti douleur, anti inflammatoire et cortisone pour intervenir très rapidement sur ce type de problème.

Vous avez des trousses de secours garnies avec un nécessaire de première urgence en vente telle que celle-ci qui est complète et que je laisse dans ma voiture : Trousse de première urgence

Après, il y a celle, plus petite que je garde dans mon sac à dos et que j’adapte en fonction de mes besoins car il y a des choses à rajouter et d’autres pas forcément utiles mais c’est quand même rassurant d’avoir sur soi des produits de premier secours : Set premiers soins d’urgence pour chiens et chats

Bien sûr, j’espère que vous avez toujours un sac à dos pour donner à boire à vos chiens lors de vos promenades…

Chien, chat, attention aux vipères !

Pour Raïssa, nous nous promenions à plusieurs ce qui a facilité la gestion du problème.  Je me suis tout de suite rendu compte car je l’ai vue sauter à pieds joints dans un buisson et elle a poussé un cri. Quand je l’ai regardée, j’ai vu la marque des crochets, donc, même si je n’ai pas vu la vipère, j’ai tout de suite réalisé ce qui c’était passé. Quelqu’un est resté sur place avec elle et a téléphoné au vétérinaire le plus proche pendant que j’ai été chercher ma voiture pour l’amener le plus près possible afin qu’elle marche un minimum. Heureusement, j’ai toujours une trousse de secours dans la voiture et je lui ai donné des corticoïdes car nous étions à une heure de route du vétérinaire de garde (bien sûr, c’est arrivé un week-end !).

 

Pour Blanche, c’était plus compliqué : j’étais toute seule en promenade et je m’étais arrêtée sur un banc pendant que mes chiennes s’occupaient dans les buissons et je n’ai pas vu tout de suite ! On a donc repris la promenade et je me suis inquiétée de la voir derrière moi alors qu’elle est très speed et est normalement toujours en tête du groupe.  J’ai donc senti très vite qu’il y avait un problème mais je ne savais pas quoi… Rapidement, elle a commencé à avoir du mal à respirer et ne parvenait pas à suivre, elle se traînait, la tête basse et n’était visiblement pas bien. J’ai d’abord pensé à un problème respiratoire car Blanche a un poumon en moins suite à un accident avec un épillet qui a nécessité l’ablation d’un poumon il y a plusieurs années déjà. J’ai bien sûr paniqué ! Et puis, très vite, j’ai vu son museau doubler de volume et j’ai compris… j’ai donc foncé chez le vétérinaire le plus proche mais elle avait déjà marché près d’une demi-heure depuis la morsure. Il s’est encore écoulé un certain temps de trajet jusqu’au cabinet qui n’était pas tout proche. Il a fallu la mettre sous perfusion et j’ai eu peur qu’elle ne s’en sorte pas.  Elle a été vraiment très mal durant 3 longues journées puis elle a mis encore 4 jours avant de récupérer vraiment. J’ai eu très peur de la perdre ou qu’elle garde des séquelles.

J’estime avoir eu de la chance car jusqu’à ce jour, mes animaux s’en sont toujours sortis mais il y a quand même des risques de séquelles au niveau des reins (qui peuvent aller jusqu’à la nécessité de dialyses). Pour l’instant, tout va bien pour tous mes loulous mais il faut savoir qu’il y a tous les ans des décès suite à des morsures de serpents !

Je vous encourage donc à la plus grande prudence et à faire très attention à votre chien ! 

Si vous avez été confronté vous aussi à ce type de problème, faites-nous partager votre expérience dans les commentaires.

Chaque expérience peut être utile à tous  !

14 Comments

  1. katibo dit :

    bonsoir

    ma chienne en a malheureusement fait l’expérience il y a 15 j lors d’une promenade.
    Pourtant je la tiens en laisse, je vais me promener tard (19h30)et pourtant …. ma chienne s’est fait mordre !
    Je l’ai juste vu faire un bond en arrière et j’ai vu la vipère et j’ai compris…2 gouttes de sang perlaient sur son museau….Quelle horreur!
    Véto en urgence (de garde car dimanche soir) perfusée durant 24h et traitements pendant 15 j! en allant la chercher on a eu du mal à la reconnaitre ! Sa tête avait triplé de volume ! Depuis je vous avoue que les promenades sont devenues un calvaire.J’ai trop peur. Je sursaute au moindre bruit. Je garde ma chienne très prés de moi et l’empêche d’aller bien loin…. ce qui n’est pas drôle pour elle non plus
    Je n’ai même plus envie de la promener tellement mon angoisse est grande !
    Vivement l’hiver !!!!

    • Je vous comprends j’ai vécu cela à plusieurs reprises et c’est traumatisant et hyper douloureux… en plus tous n’ont pas la chance d’en sortir ! alors sans vouloir être alarmiste, je ne peux que réitérer mon appel à la prudence. Malgré tout, le risque zéro n’existe pas et chaque saison comporte ses risques. Au printemps, ce sont les chenilles processionnaires, puis les tiques si elles ont la piroplasmose, les vipères, les épillets qui peuvent également faire de gros dégâts (Blanche en a fait l’expérience et a failli mourir)… Malgré tout, les promenades doivent rester un moment de plaisir partagé avec nos chiens, il faut juste être vigilant, les inspecter au retour de promenade et réagir au moindre signe pour ne pas passer à coté d’une urgence.

  2. Lucy dit :

    Merci. C’est très intéressant, l’expérience est effectivement bénéfique à partager.
    Je suis très favorable à l’huile essentielle de lavande, très calmante et antibactérienne en cas de piqûre ou morsure. J’y adjoins l’huile essentielle de niaouli en cas d’infection. Les huiles essentielles doivent être bio sinon vous avez les insecticides en grande concentration dans l’huile.

  3. Isabelle dit :

    merci pour le tuyau concernant le corticoïde ; je ne le savais pas ! 🙂

  4. christine Derouault dit :

    merci pour tes commentaires et tes échanges d’expériences. pour ma part ça ne m’est heureusement jamais arrivé, mais lorsque je me promène, j’envoie des pensées positives à l’égard des serpents. je ne sais pas si c’est efficace ou si j’ai de la chance, mais, au moins je me sens plus sereine et puisque l’on parle de communication, pourquoi pas ? j’ai entendu dire que le citron était très bien aussi lors d’une piqure.

    • Merci Christine pour ton commentaire. Je suis d’accord avec toi mais j’avoue que les fois où je me suis trouvée nez à nez avec une vipère, en ayant peur pour ma meute vu les mauvaises expériences accumulées par mes animaux, je n’étais pas dans les conditions pour communiquer ! J’ai eu à gérer un gros stress … Pour ce qui est du citron, je ne connais pas cet usage mais pourquoi pas, merci de l’info !

  5. Irène Trapletti dit :

    Merci beaucoup, c’est magnifique d’aider nos amis comme vous le faites. Toutes mes meilleures pensées pour vous,
    Irène

  6. ASTEGIANO Christiane dit :

    Bonjour

    J’habite en Haute Savoie (bout du lac d’Annecy), en pleine campagne. Les chasseurs m’ont dit de mettre un gros grelot au collier de ma chienne pour éloigner les vipères….Ce que j’ai toujours fait, et Dieu merci pas de problème jusque là…..mais j’évite quand même les chemins de randonnées dans les bois.

    Dans le midi, les chasseurs mettent de l’huile essentielle de lavande sur la morsure et les randonneurs aspergent leurs chaussures de cette huile en montagne

    • Je ne pense pas que cela serve à grand chose de mettre un collier avec grelot dans la mesure où la vipère est sourde et myope. Le mieux est de taper avec un bâton car elle est sensible aux vibrations.
      Je pense donc que vous avez surtout eu de la chance…
      Par ailleurs, son habitat préféré semble être là où il y a des tas de feuilles ou de paille, rochers ou des pierres. J’ai toujours entendu dire aussi qu’il fallait se méfier des endroits où il y a des fougères, habitat de vipères mais je n’en ai personnellement jamais rencontré dans ces endroits.
      Pour l’huile essentielle de lavande, merci pour l’information, je ne connaissais pas. Put-être important d’en avoir dans sa trousse de secours !

  7. bonjour
    je pensais (sans doute à tort) que les vipères apparaissaient principalement pendant les grandes chaleurs. Et qu’il devait y avoir de grandes herbes hautes dans lesquelles elles aimaient se glisser.
    Je vis en pleine campagne et je promène tous les jours mes chiens sur des chemins herbeux et dans les sous-bois. J’avoue que votre article me fait froid dans le dos! J’étais déjà très vigilante en ce qui concerne les tiques et les épillets….. et maintenant les vipères…. Grrrrrrrr! en tout cas merci d’avoir attiré notre attention.

    • Oui, je pense que cela fait partie des idées reçues mais mes observations et discussions lors de mes promenades prouvent le contraire. J’en ai même vu une un jour sur la plage, près d’un rocher. En tout cas, je peux vous assurer qu’il y en a partout depuis la vendée en remontant jusqu’au morbihan. Ailleurs, je ne sais pas. J’en ai croisé un certain nombre de fois sur les sentiers de bord de mer type chemin des douaniers et même dans la forêt de Saint Brévin. Donc prudence et ne pas laisser trop les chiens fouiner dans les dunes, ce qu’ils adorent en général… Je sais, les risques sont plus nombreux qu’on croit ! sans tomber dans la psychose, il faut être très vigilant et y penser si votre chien n’a pas l’air bien en cours de promenade et qu’il manifeste les symptômes que j’ai cités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *