chien, chat, attention aux vipères
Chien, chat, attention aux vipères !
17 mai 2016
problème de comportement
Problème de comportement ?
27 octobre 2016
Montrer Tout
Mon chaton arrive, comment bien l'accueillir ?

Bien choisir son chat

Vous avez décidé de partager votre quotidien avec un chat, vous vous posez légitimement la question de trouver celui qui correspond à vos attentes… et vous avez raison.

Bien choisir son chat est important car tous les chats ne se ressemblent pas !

Tout d’abord, il y a de grandes différences de comportement entre les différentes races . Ensuite, bien entendu chaque individu est différent en fonction de son vécu. Les préférences physiques peuvent influencer votre choix mais vous allez normalement partager entre 15 et 20 ans de votre vie avec votre chat, donc sa personnalité doit être déterminante dans votre choix.

Les refuges récupèrent trop souvent des animaux parce que le mode de vie proposé ou la relation ne convient pas. On craque sur le physique de l’animal alors qu’on vit avec un individu dont la personnalité et les besoins doivent être en harmonie avec nos attentes et la vie qu’on peut lui proposer.

Si on souhaite un chat très indépendant parce que c’est l’image que l’on a du chat et qu’on craque sur un Sacré de Birmanie pour sa beauté, chacun risque de ne pas s’y retrouver. Le birman est en général un « chat-chien » très collant et câlin qui a besoin de beaucoup de présence. Si vous souhaitez le faire vivre en appartement et que vous adoptez un chat des rues, il risque d’avoir beaucoup de mal à s’adapter à votre mode de vie. D’où l’importance de bien choisir son chat !

 

bien choisir son chat                         bien choisir son chat

 

Le chat est réputé proposer moins de différences entre les races que les chiens mais on peut trouver chez les chats des grandes variétés de tempéraments et de besoins également et il est faux de croire « qu’un chat est un chat ! ».

Il y a des types de chats pour chaque personnalité, des calmes et des très actifs, des câlins et des indépendants, il faut prendre en compte que certains se feront très bien à un environnement et un mode de vie assez solitaire, d’autres ne supportent pas la solitude.  Certains sont très robustes, d’autres plus fragiles. Certains s’expriment très peu ou pas, d’autres sont très bavards et communicatifs.

Contrairement aux clichés, chacun peut trouver « son chat » en prenant le temps de cerner ses attentes et en se renseignant sur les caractéristiques propres à chaque race. Enfin il faut prendre le temps de bien choisir l’individu qui partagera sa vie pour faire le bon choix et être heureux de nombreuses années ensemble.

 

 Chat ou chaton ?

bien choisir son chat

 

La période des chatons arrive et les refuges vont bientôt être submergés de chatons à proposer. Prendre un chaton, c’est génial, ce sont des heures de jeu et de tendresse garanties pour peu que l’on ait du temps à leur consacrer et que là aussi , on choisisse l’individu qui correspond à nos attentes.

Dès son adoption, il faut consacrer le plus possible de temps à l’intégration du chaton et multiplier ses expériences progressivement une fois qu’il se sera approprié son nouvel environnement.

Il est primordial de continuer à bien sociabiliser le chaton. Il faut l’habituer à être manipulé par tous les membres de la famille, le porter, le caresser, jouer avec lui, le prendre sur vos genoux…

Dès que possible, commencer à l’emmener avec vous en voiture (en caisse de transport bien sur) pour de courts trajets si vous souhaitez l’emmener avec vous en vacances…

Il faut lui faire découvrir dès que possible, (en fonction de sa capacité à s’adapter), le plus de choses possibles pour qu’il banalise les situations et les intègre dans son environnement. Il deviendra ainsi confiant et à l’aise partout. Il faut profiter de sa curiosité naturelle pour enrichir son environnement !

Si vous avez d’autres animaux à la maison, vous devrez respecter son seuil de sensibilité et faire les présentations en douceur pour qu’il ne prenne pas peur.

 

bien choisir son chat

 

Profitez de cette période pour passer beaucoup de temps avec lui à jouer, cette période est malheureusement assez courte et il ne faut pas passer à coté ! 

Mais un chaton demande d’investir beaucoup de temps dans la relation si on veut en faire un adulte bien équilibré et à l’aise dans toutes les situations. Cela demande également de consacrer du temps à son éducation, car comme tout petit, il a besoin de tester les limites et de faire « ses bêtises » de jeunesse ! Le mobilier en prend parfois un coup, il faut être vigilant à ne rien laisser traîner…et son caractère est en pleine évolution et ne présage pas toujours de l’adulte qu’il va devenir.

Lorsque l’on a des attentes précises, il est parfois plus facile de fixer son choix sur un adulte. Les refuges peuvent proposer des adultes de tous âges, tous tempéraments. Certains sont très câlins, d’autres plus indépendants, certains, peureux ont besoin de calme et de temps mais peuvent parfaitement correspondre à des personnes calmes qui vivent en appartement et auront la patience de créer avec eux une vraie relation.

Les refuges ont le choix et vous aideront à trouver le chat ou chaton qui vous convient .

Vous pouvez par exemple vous rendre ici pour ceux qui habitent ma région mais vous en avez bien sûr partout : Le radeau des animaux

J’ai moi-même récupéré il y a quelques temps 2 petites merveilles que j’aurais volontiers adopté mais qui ne parvenaient pas à s’adapter à mon environnement trop stressant pour elles : très nombreux chiens et difficulté pour les garder à l’intérieur.

C’est la mort dans l’âme que je les ai remises à l’adoption au radeau des animaux et je recherche pour elles l’adoptant idéal, c’est-à-dire patient, vivant en appartement, sans chiens et sans enfants et très présent pour passer beaucoup de temps avec elles sans les brusquer. En plus, je veux les placer ensemble car elles s’adorent trop pour les séparer… Pas facile de trouver le candidat idéal pour elles mais on prendra le temps qu’il faudra pour leur offrir la vie qu’elles méritent !

 

bien choisir son chat      bien choisir son chat

 

Si vous pensez être celui-là, ou si vous le connaissez, n’hésitez pas à me contacter car je serais trop heureuse de le trouver pour leur bonheur !

Vous voyez, pas si simple de trouver la magnifique alchimie qui permet à des humains et des animaux de passer de très longues années heureux ensemble !

Je vois trop souvent dans mon métier de mauvais casting, avec les chiens comme avec les chats.

Il suffirait de prendre un peu de temps de réflexion pour éviter bien des abandons !

19 Comments

  1. kuszak dit :

    Chère Sylvie
    J’ai une petite chatte de type européen qui a maintenant 1 an et demi, je l’ai eu alors qu’elle avait environ 2 mois et demi, au début elle était assez proche puis au fil du temps elle s’est montré agressive elle mord fortement, j’ai essayé de la traiter par homéopathie, puis allopathie mais rien n’y fait, je suis déçue, je me reproche parfois d’avoir été un peu rigide avec elle quand elle était petite, et qu’elle faisait quelques bétises, j’avais tendance à lui crier dessus, j’essayai de la sanctionner en utilisant un journal sur les fesses. Pensez vous que cela pourrait venir de ceci si maintenant elle se montre ainsi merci

    • Difficile de répondre comme cela Bernadette, il faut creuser pour comprendre. En plus, le chat est souvent beaucoup plus sensible et réactif que le chien a pas mal de choses donc il se peut que cela ait eu des répercussions sur son comportement. Il n’est jamais bon ni même efficace de crier de toute façon, avec n’importe quel animal ! On peut se fâcher, punir… mais il faut essayer de ne pas perdre le contrôle. Avez-vous essayé les Fleurs de Bach qui marchent souvent bien sur les chats ? Par contre, il faut sélectionner les bonnes fleurs et là aussi, c’est bien de passer par un professionnel. L’avantage de fleurs de bach, c’est qu’il n’y a pas d’incidence si on se trompe mais il n’y a pas d’effet non plus ! Le mieux à mon avis serait de lui donner pendant quelques temps des fleurs de bach pour l’aider à faire diminuer son agressivité sur le fond et travailler avec un bon comportementaliste sur votre relation à toutes les 2 pour la faire évoluer dans le bon sens. Tout le monde y serait gagnant. Si vous souhaitez voir cela avec moi, vous pouvez prendre rendez-vous ici : http://sylviechaiffre-animalcom.com/produit/consultation-a-distance/

  2. NARBONNE Nicole dit :

    Merci Sylvie de vous intéresser aux animaux. Si je pouvais donner un petit conseil aux futurs adoptant, ce serait de prendre deux chats en même temps car ainsi ils ne s’ennuieraient pas s’ils sont laissés à la maison, la journée, par les personnes qui travaillent ….. Personnellement j’en ai quatre : les deux premiers frère et sœur depuis seize ans et deux minettes de la rue que j’ai fait stériliser et que j’ai gardées. Je nourris quatorze chats « libres » dans la rue car ils ont été abandonnés par leurs anciens maitres …. Il n’y a pas de place pour eux à la SPA (saturée) ….. Ils ne sont pas « sauvages » mais seulement libres dans la rue et savent me réclamer au moins deux fois par jour la nourriture et les câlins ….. ils ne sont plus adoptables car adultes ….. pourtant ils et elles sont adorables. Si j’avais un jardin ou une cour je les prendrais tous chez moi ….. Ils sont stérilisés car sinon ils seraient bien trop nombreux, et heureusement le vétérinaire prend la moitié à sa charge. Je suis retraitée à présent et je les aime tous !….. Amicalement PS J’ai eu aussi une chatte noire il y a une trentaine d’années et elle était très spéciale : télépathe et merveilleuse et j’ai beaucoup pleuré lorsqu’elle est partie de l’autre côté du voile, mais elle m’a appris que la mort n’existait pas !……

    • Oui c’est parfois vrai mais pas toujours. Le chat est beaucoup plus solitaire que le chien et parfois les ententes sont super entre chats, parfois ils se tolèrent à peine et quelquefois, il est très difficile de faire cohabiter plusieurs chats. Certains sont plus heureux à plusieurs, d’autres sont de vrais solitaires qui se trouvent très bien en étant seuls. J’ai moi aussi toujours eu plusieurs chats qui s’entendent très bien mais j’interviens souvent pour des problèmes de cohabitation alors ce n’est pas toujours simple et il faut en avoir conscience aussi.
      Bravo pour ce que vous faites pour eux. Oui, je suis d’accord avec vous, il y a parfois des animaux qui nous apprennent énormément et nous font évoluer dans nos croyances, j’ai vécu cela aussi

    • VERDURE Laurence dit :

      Moi aussi, je suis comme vous Nicole, je ne peux pas laisser les chats seuls et sans soins dehors. ça me fend le cœur, je les nourris et les fais stériliser car les pauvres femelles attendraient toujours des petits. Quand il pleut, quand il fait froid, je m’inquiète pour eux, je fais a mieux car je ne peux pas les prendre non plus, j’en ai 4 dont 2 minettes assez solitaires et la cohabitation n’est pas toujours facile. Je me dis que lorsque je serai retraitée, dans 10 ans normalement, je m’investirai encore plus, ce n’est pas facile, lorsqu’ils sont tous stérilisés bizarrement, ils en arrivent d’autres … Moi aussi, j’ai toujours eu un chatte noire, je les aime beaucoup.

  3. Sarah dit :

    Toujours aussi captivant et très riches tes commentaires Sylvie, encore merci! Depuis ma naissance les chats noirs m’accompagnent, et bien qu’un peu sorcière sur les bords, je ne me porte pas si mal ;))))) Vive les chats noirs, vive tous les chats!

    • Merci Sarah, bravo, tu as bien raison, les chats noirs sont super et méritent les mêmes chances que les autres. Moi aussi j’ai eu plusieurs chats noirs dans ma vie et ils étaient tous super! Ce n’est pas la race, la beauté ou la couleur qui fait la valeur heureusement !

    • Astrid Homehr dit :

      Merci Sylvie pour vos paroles de bons-sens et d’amour pour nos petits frères.

      J’aimerais dire deux choses, vivant depuis longtemps avec nos amis les chats:

      1. IMPORTANT: de ne pas prendre de chat avant qu’il ait l’âge de deux mois minimum, car pendant ce temps il apprend des choses et comportements pour sa vie future, de la part de sa maman et aussi du reste de la fratrie.
      On s’en rend bien compte en observant une maman-chat qui éduque ses petits.
      Si pour des raisons x il se retrouve seul à la naissance, l’idéal serait de lui trouver une mère de substitution pendant ces 2/3 MOIS.

      Le minou avec lequel je vis depuis 8 ans passés a été trouvé dans la rue, et soigné sauvé par un vétérinaire.
      Très sauvage, il s’est au fil du temps socialisé à mon contact et par le confort et l’amour que je lui ai donnés.
      Ce qu’il n’a pas appris par contre est: qu’il ne sait pas rester derrière moi quand je me déplace, il file en avant et me dépasse systématiquement et
      ceci peut être dangereux pour les deux. Voilà un comportement que sa mère lui aurait appris s’il l’avait connue !

      2. Quant au choix du chat: ne devrait-on pas aussi les laisser nous choisir, voir lequel vient vers nous. Les chats et autres grands animaux sociaux, nous voient tels que nous sommes et si nous leurs conviendrons ou pas. Ils voient nos auras.

      Voilà Sylvie mon opinion.
      En vous remerciant pour tout
      Astrid

      • Merci Astrid pour ce message. Oui, bien sûr, pour moi, même 2 mois c’est trop tôt, je dirais que l’idéal est 3 mois mais on vit à une époque où il faut que tout aille très vite… Après, cela dépend également des conditions de vie. Si elles ne sont pas favorables à un bon apprentissage, évidemment, il faut s’adapter.
        La socialisation d’un chat qui a mal démarré peut parfois être longue et demander de lui consacrer beaucoup de temps et de faire preuve de beaucoup de patience. Le chat, dans ce domaine là, est plus difficile à faire évoluer que le chien par exemple.
        Pour ce qui est du choix du chat, oui bien sûr, l’idéal est toujours quand c’est plutôt l’animal qui nous choisit. Malheureusement, l’humain a souvent des critères de choix : il veut la beauté, certaines couleurs, un physique, un âge…
        Regardez les annonces des refuges. Pour certains les gens se battent presque sans même les avoir rencontrés, pour d’autres personne ne s’y intéresse… c’est bien triste mais c’est la réalité. Peu de gens se moquent de l’apparence physique pour regarder au delà. Je suis obligée de me référer à mon livre de chevet, Le Petit Prince : « on ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux » Malheureusement, bien peu de gens l’ont compris !

  4. MOLINIER Ghislaine dit :

    j’ai actuellement deux chats des forets norvégiennes qui sont des chats fabuleux au niveau du comportement, ce sont des chats chien comme on dit souvent ,mais il est vrai qu’ils sont différents même si ils sont de la même race, le plus vieux Finley est plus craintif et solitaire tout en étant très affectueux avec nous, le second He Lush Ka est un vrai pot de colle , très câlin et très sociable, pour moi il est primordial de respecter le caractère de chacun surtout qu’ils sont adorables tous les deux et très fusionnels entre eux, même si ils ne sont pas de la même lignée. et j’ai appris aussi au contact des chat tout au long de ma vie que la plupart du temps le chat vous choisit et si vous savez lui rendre l’amour qu’il vous porte, il vous le rendra au centuple

    • Merci pour votre commentaire. Je partage bien sûr votre avis. Il arrive souvent que des chats s’imposent à nous et nous choisissent mais des chiens aussi. Je crois que votre conclusion peut s’appliquer pour tout animal avec lequel on partage une vraie relation…

  5. terpereau dit :

    j ai beaucoup aimé votre commentaire, moi j adore mon chat, il est solitaire et sauvage, polissant et canaille mais je l aime, j ai perdu 2 chats morts du cancer et encore maintenant j ai de la peine, c est bien ce que vous avez marqué dans votre texte, il faut respecter sa personnalité, son désir… le mien Minouchka je l ai eu a la spa, tout petit tout menu et maintenant il est plein de vie et en pleine forme, et malgré qu il soit goutière il est très calin et affectueux…. je l aime tout simplement. Marie-france

    • Merci, bien sûr ce sont tous des amours et on les adore, enfin les gens qui ont un coeur en tout cas … Mais il n’empêche que certains nous correspondent mieux que d’autres et que , même si l’on parvient le plus souvent à solutionner les problèmes, avec l’aide d’un bon comportementaliste, il est plus simple de les éviter en choisissant bien !

  6. Irène Trapletti dit :

    Bonjour, merci de tout cœur pour ce que vous faites pour les animaux. Votre article est très parlant. Avec toutes mes meilleures pensées,
    Irène

    • Merci beaucoup, j’espère vraiment que mes articles peuvent aider à se poser les bonnes questions et faire les bons choix pour une relation harmonieuse ensemble pendant de très nombreuses années

  7. MARTINE FOURNAUD dit :

    Bonjour,
    Ma fille adore les chats et vivant seule en studio à Dinard dans les Côtes d’Armor pour ses études, elle est allée adopter une chatte à la SPA de Saint-Malo. Il y avait là une chatte noire très maigre trouvée dans la rue et donc à moitié sauvage dont personne ne voulait parce que les chats noirs, dit-on, « portent le mauvais oeil » mais quand ma fille l’a prise doucement dans ses bras, elle lui a mis ses 2 pattes autour du cou comme pour lui faire un câlin et ma fille est rentrée à la maison avec Nera. ça n’a pas été simple ! Habituée à être dehors, elle sautait partout sur les meubles au début ! Nous l’avons récupérée chez nous quelque temps après, ma fille partant s’installer à Paris. Ici, elle est en totale liberté dans la maison et le jardin, elle a gardé son caractère de bagarreuse des rues et il lui arrive de fuguer plusieurs jours et de rentrer couverte de plaies et bosses mais elle adore planter ses griffes dans mon cashmere en ronronnant quand elle décide de s’installer pour une bonne heure sur mes genoux !

    • Merci pour ton témoignage. Tu soulèves le problème bien réel des chats noirs qui sont les grands perdants à l’adoption dans les refuges. J’ai moi-même eu une pure merveille : Micky, magnifique perle noire avec un caractère en or. Je ne comprends pas qu’à notre époque, il y ait encore autant de réticence à prendre un chat noir ! Ils méritent , comme les autres, une vie de bonheur et de respect et j’avoue que je ne comprends pas !

      • Christine dit :

        la superstition a la vie dure!J’ai une vielle chatte noire que j’ai trouvée quand elle était minuscule,dans ma penderie,je n’ai jamais compris comment elle était arrivée là.Il y a 2 ans,je l’ai perdue au cours d’un déménagement;au cours d’une pose,elle a réussi à s’échapper de sa cage,et j’ai été obligée de partir sans elle.Mais elle était restée à proximité du restaurant où j’avais déjeuné.Le propriétaire la nourrissait gentiment avec les restes des repas,mais personne ne pouvait l’approcher.
        Quand j’ai pu revenir la chercher(ça a pris du temps parce-que c’était loin),elle m’a répondu dès que je l’ai appelée,et je l’ai ramenée chez moi.Entretemps j’avais récupéré un bébé siamois abandonné,et entre les 2 ce n’est pas le grand amour ,mais ils se supportent.Elle a longtemps chassé les oiseaux malheureusement,a parfois des comportements imprévisibles,comme de venir se faire caresser en ronronnant,et un coup de griffe juste derrière,mais je l’aime comme elle est.

        • Merci Christine pour ce témoignage. C’est vrai que chez moi aussi, même si mes animaux ne sont pas totalement parfaits, ils le sont de toute façon bien plus que moi et je les aime comme ils sont… Mais c’est vrai aussi, qu’on peut parfois, en choisissant bien dès le début, éviter bien des problèmes et pour certains des abandons ou des euthanasies. Certaines personnes sont tolérantes et peuvent s’adapter à leur animal. D’autres ont plus de mal et veulent l’animal tel qu’elle l’ont idéalisé ou ne sont pas prêtes à supporter certaines contraintes. Pour celles là principalement, mieux vaut le savoir avant de sauter le pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *